Une eau pour chaque âge: les enfants et adolescents

Les enfants et adolescents ont une dépense énergétique élevée, il s’agit donc de leur rappeler de boire régulièrement de l’eau chaque jour.

Selon leur niveau d’activité physique, la quantité recommandée varie de 1,5 à 2 litres par jour. Après une activité sportive intense, les pertes sudorales doivent être couvertes avec une eau minérale naturelle ou une eau de source riche en minéraux, contenant plus de 1500 mg de minéraux par litre.

Les enfants et adolescents dont le goût de l’eau ne plait pas peuvent se tourner vers une eau aromatisée aux fruits.

Référence: SPF Santé Publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement, Eaux minérales naturelles, 27/01/2016.

La quantité d’eau supplémentaire à boire lors de l’allaitement?

L’allaitement nécessite d’augmenter sa consommation d’eau. Le Conseil Supérieur de la Santé recommande de majorer de 700 à 1.000 ml d’eau, la consommation chez la femme qui allaite.

Cela porte à près de 2 litres d’eau la quantité conseillée, dans des conditions «normales» de température et d’activité physique.

Référence: Recommandations Nutritionnelles pour la Belgique, CSS, 2016.

L’eau filtrée devient-elle pure?

L’eau filtrée ne devient en aucun cas une eau pure. C’est une eau du robinet dont le système de filtration réduit, sans les éliminer, les teneurs en chlore et en calcaire.

Toutes les eaux conviennent-elles à un régime pauvre en sodium?

Non. Pour prétendre convenir à un régime pauvre en sodium, il faut que la teneur en sodium soit inférieure à 20 mg de sodium par litre d’eau.

Cette mention ne peut être utilisée que pour une eau minérale naturelle qui remplit ce critère, car c’est la seule catégorie d’eau qui doit obligatoirement avoir une composition minérale stable dans le temps.

Etes-vous au courant que…

Etes-vous au courant que le poids des bouteilles en PET diminue chaque année?

En moyenne, le poids des bouteilles a diminué de plus de 40% ces 30 ans derniers, ce qui représente aussi une réduction importante de besoin en PET.

Quelle est la teneur en eau du corps humain?

L’eau est le principal constituant de l’organisme. Sa teneur varie selon l’âge: elle est de 75% environ chez le nouveau-né, 60% chez l’adulte et 50% chez la personne âgée.

Chaque jour, nous perdons 2 à 3 litres d’eau (voire plus selon les conditions), ce qui doit être compensé par l’eau des aliments et des boissons.

Quels sont les besoins moyens en eau d’un adulte?

Dans des conditions normales (climat tempéré, activité modérée), les adultes ont des besoins de près de 2-3 litres d’eau par jour. 1 à 1,5 litre est apporté par les aliments, le reste doit être apporté par les boissons. Le Conseil Supérieur de la Santé recommande donc, dans des conditions « normales », de compléter l’eau des aliments par près de 1,5 litre par jour pour les adultes

Référence: CSS 2016, Recommandations nutritionnelles pour la Belgique-2016.

De quoi dépend la minéralisation d’une eau minérale naturelle?

La minéralisation de l’eau dépend de différents facteurs, notamment:

  • du type de nappe souterraine dont l’eau est issue (nappe libre, nappe captive ou thermale),
  • des conditions physico-chimiques que rencontre l’eau durant sa maturation,
  • de la solubilité des roches.

Le type de nappe, notamment, est essentiel, car il conditionne l’extension des surfaces d’infiltration indispensables à sécuriser, mais aussi les profondeurs du circuit qui figent les conditions de pression et de température des échanges minéraux.

Quelle est la consommation moyenne d’eau en Belgique?

La consommation moyenne d’eau de la population belge de 3 à 65 ans s’élève à 820 ml par jour. C’est donc bien inférieur à la quantité recommandée par le Conseil Supérieur de la Santé, qui est de 1 litre par jour chez la femme et de 1,5 litres par jour chez l’homme, dans des conditions «normales» de température et d’activité physique.

Référence: Recommandations Nutritionnelles pour la Belgique, CSS, 2016.

Au restaurant, une eau rendue potable par traitement doit le mentionner sur la bouteille.

FAUX.

En Belgique, à cette date, la mention «Eau rendue potable par traitement» ne doit pas obligatoirement être notée sur la bouteille. Cela peut faire penser au consommateur qu’il s’agit d’une eau naturellement pure. En France, cette mention est obligatoire.